Lheuredelacigogne

Un site utilisant unblog.fr

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 février 2014

Crème anti-vergetures : Mustela vs. Weleda

Je vous le dis tout net : je suis une buse en crèmes, onguents, soins du corps et de la peau. La salle de bain, je m’y lave et je m’y peigne, point. Un vrai mec, en somme. Du coup, quand il a été question de choisir une crème anti-vergetures, je n’avais pas de marques fétiches, aucun a priori, que dalle. J’ai farfouillé sur le net, j’ai demandé à mes copines, et deux noms sont ressortis du lot : Mustela (crème) et Weleda (huile).

Creme 2

 

Alors, j’ai testé :

 

1- Efficacité.

Pas de vergetures pour l’instant (mais la pire période est devant moi). Franchement, j’ai l’impression que ça se vaut à peu près. La Weleda me semble un peu meilleure que sa voisine, mais je ne saurais le prouver.

 

2- Odeur

Pour moi, pas de nette préférence (la crème Mustela a peut-être une odeur de crème pour bébé qui lasse plus vite), mais Monsieur vote clairement pour l’huile Weleda.

 

3- Pénétration dans la peau

Les deux sont agréables à étaler, et pénètrent correctement, surtout la Weleda (ben oui, c’est de l’huile). La crème Mustela a une fâcheuse tendance à boulocher, ce qui n’est pas très glam. Weleda wins.

 

3- Incidence sur les vêtements

L’huile Weleda peut tacher les fringues, alors que la crème Mustela et ses vilaines bouloches n’ont aucune incidence sur les habits. Mustela remporte l’avantage sur ce point.

 

4- Transport

Le flacon de l’huile Weleda manque d’étanchéité, sachez-le. Du coup, si le flacon est penché, ça coule. Et ça, c’est extrêmement relou. Alors que le capuchon minable du tube de Mustela ne fuite pas. Un point de plus pour Mustela.

 

5- Verdict :

Weleda est chouette, mais pas pratique. Mustela est sympa et tient la route en toutes circonstances. Du coup, mon conseil : avoir les deux (une grossesse, c’est long, et la crème, ça se met tous les jours. Sauf si pas le temps. Sauf si flemme. Sauf si fatigue. Sauf…).

Personnellement, si tout va bien, si j’ai le temps de bien laisser sécher le tout avant de m’habiller (rapport à la préservation des fringues), ou tout simplement, si j’ai à portée du tissu qui ne craint rien pour éponger le surplus et ne pas salir mes habits, y’a pas photo, je prends la Weleda. On a l’impression que ça s’infiltre mieux, ça glisse bien, et Monsieur aime bien l’odeur.

En revanche, si je suis pressée, si je voyage, si j’ai besoin d’un produit pratique, je dégaine mon tube de Mustela.

Je pense de toutes manières que les deux seront entièrement amortis, sachant qu’après le bon mois de grossesse qu’il me reste, il faudra continuer à m’oindre au moins un mois après l’arrivée du bébé.

 

PS : j’ai lu que Mustela allait sortir un HUILE anti-vergetures. Pour la prochaine grossesse, mon produit ultime, ce sera peut-être celui-là.

Dans : Non classé
Par lheuredelacigogne
Le 15 février 2014
A 1 h 13 min
Commentaires : 0
 
 
 

Isabelle et Thibaut |
Twobeclaro |
Yeswemaths |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Julestournierleblog
| Cabinet de Conseil conjugal...
| Le journal de bord d'u...